Connect with us

RIGOLOL

Le truc laid du jour – le sweat « colonialisme » de la marque Big Uncle

Publié

le

En veux-tu en voilà, vous prendrez bien un aller-retour pour le musée des vieux démons d’antan avec ce sweat, tout droit tiré de la nouvelle collection « Colonial Deal » (Affaire Coloniale) proposée par la marque italienne Big Uncle ?

Et si vous avez encore quelques doutes quant à la démarche derrière le sweat, attendez de lire la présentation de la collection:

Un voyage court et intense dans les anciennes colonies occidentales afin de comprendre le style colonial. Big Uncle Printemps – Eté 2018 propose la COLONIAL DEAL, ce que les yeux, le sens du toucher et de l’esprit rappellent de ces lieux.

Les formes et les volumes s’entremêlent comme les cultures de l’Est et de l’Ouest; les couleurs sont chaudes comme les villes, douces comme les couchers de soleil, poussiéreuses comme les chemins de terre.

Aussi persuasifs sont ces endroits où le linge est rugueux comme les visages consommés par le soleil, les couleurs militaires et le cuir sont un daim doux.

Les vêtements, qu’ils aient des poids et des consistances différents, qu’ils soient rugueux ou délicats, nous rappellent notre émotion, notre COLONIAL DEAL.

OK.

Mireille Harper, une auteure métisse, a depuis lancé une pétition pour demander le retrait de la collection qu’elle estime irrespectueuse envers les descendants des peuples qui ont été colonisés.  Après avoir contacté Big Uncle, l’écrivaine de 23 ans s’est dite « dégoûtée » de la réponse qu’elle avait reçue, qui disait que le label de mode invitait les clients à « réfléchir » sur cette période de l’histoire.

En effet, un porte-parole de Big Uncle a défendu la collection, affirmant qu’elle ne glorifiait pas l’effusion de sang et l’hégémonie culturelle de l’impérialisme, mais qu’elle célébrait le «style vestimentaire du XIXe siècle». Il a ajouté qu’écrire « le colonialisme » sur un T-shirt ne signifiait pas célébrer la période historique, mais visait à amener les gens à y réfléchir

« Les créateurs de Big Uncle ne sont pas des racistes, des fascistes, des nazis ou des colonialistes, ils croient en la liberté de pensée et en la supériorité de la pensée sur toute forme de violence, d’abus, d’imposition et d’oppression. »

 

Cool Story Bro.

Si vous voulez signer la pétition, c’est par ici.

Pourquoi en parler au risque de leur faire de la pub? Parce qu’en vérité, en dehors de ce sweatshirt, rien parmi les autres produits ne vous aurait évoqué l’état d’esprit derrière la marque.

Lire La Suite
Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

RIGOLOL

Si les noirs parlaient comme les Blancs, Best Of en 2019

Publié

le

Par

2016, une étudiante a la brillante idée de lancer le hashtag “Si les noirs parlaient comme les blancs” (#SiLesNoirsParlaientCommeLesBlancs) pour inverser les stéréotypes et remarques déplacées découlant parfois du racisme ordinaire. Très vite le Black Twitter s’est pris au jeu et s’est lâché. En très peu de temps, le hashtag est devenu populaire et a été relayé dans la presse. Il reste – pour nous – à ce jour indétrônable.

En 2018, Nous avions décidé de revenir dessus avec une sélection des tweets #SiLesNoirsParlaientCommeLesBlancs qui ont le plus buzzé. Cette année, le hashtag est revenu sur les devants de la scène, offrant comme d’habitude des pépites. Sélection!

D’ailleurs, Follow-nous pour être tenu au courant et être connecté·e à la Youth Culture Afro en temps réel

1.

2.

3.

4.

5.

6.

7.

8.

9.

10.

11.

12.

13.

14.

Lire La Suite

RIGOLOL

La réponse parfaite de Disney aux « pauvres âmes malheureuses » qui ne veulent pas d’une Ariel noire

Publié

le

Par

Le 3 juillet, après des mois de spéculation et d’anticipation de la part du public, Disney a dévoilé que c’était Halle Bailey, chanteuse de Chloé x Halle, qui allait interpréter le rôle d’Ariel dans la prochaine adaptation ciné de La Petite Sirène. Cette annonce a suscité beaucoup d’enthousiasme chez celles et ceux qui étaient heureux de voir une actrice noire jouer le rôle emblématique de Disney. Malheureusement, bon nombre de trolls ont également affirmé qu’Ariel ne devrait pas être noire. Il ne fallut pas longtemps avant que d’autres défendent Bailey, notamment la chaîne de télévision Freeform, appartenant à Disney (la société Disney, la maison mère, ne s’est pas exprimée).

Dans une publication sur Instagram du 7 juillet, Freeform a écrit une lettre ouverte aux « pauvres, âmes malheureuses » qui s’opposent au casting d’Halle Bailey. La chaîne a repris de manière très propre plusieurs des critiques récurrentes concernant une Ariel noire, notamment le fait que l’auteur du conte de fées original, Hans Christian Andersen, était danois et que les sirènes vivaient trop loin sous la surface de l’océan pour avoir la peau sombre (sérieux ?). La lettre commence par souligner qu’Ariel « pouvait nager à sa guise » avant de préciser que même si Ariel était danoise, ce n’est pas pour cela qu’elle ne pouvait pas être aussi noire.

« Oui. L’auteur original de La Petite Sirène était danois. Et Ariel… est une sirène. Elle vit dans un royaume sous-marin dans les eaux internationales et peut nager où bon lui semble (même si ça fait souvent enrager le Roi Triton) », peut-on lire. « Mais de façon purement hypothétique, disons qu’Ariel est également danoise. Les sirènes danoises peuvent être noires, comme les Danois peuvent être noirs. Ariel peut se glisser à la surface quand bon lui semble avec ses amis Eurêka et le crabe jamaïcain Sébastien (désolé, Polochon !) et entretenir son bronzage. Les noirs danois, et les sirènes, peuvent aussi être génétiquement roux. »

Avant de conclure :

« Mais attention, spoiler alert, Ariel est un personnage de fiction. Donc, après toute cette discussion, le fait que vous ne puissiez vous faire à l’idée que l’incroyable, la sensationnelle, la très talentueuse, la sublime Halle Bailey est autre chose qu’un choix INSPIRÉ parce qu’elle « ne ressemble pas au dessin animé » en dit long sur vous. »

Nous n’aurions pas pu mieux dire nous-mêmes. Avec tous les personnages blancs à la télévision et dans les films, il est temps que nous ayons plus de représentation. Ici, nous sommes impatient·e·s de voir Halle Bailey jouer le rôle de cette princesse classique de Disney.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

An open letter to the Poor, Unfortunate Souls: ______ #TheLittleMermaid #Ariel #MyAriel

Une publication partagée par Freeform (@freeform) le 6 Juil. 2019 à 6 :16 PDT

Lire La Suite

Ecrans noirs

Bye girl ! Twitter suspend le compte d’une twittos après sa série de tweets racistes sur Halle Bailey

Publié

le

Par

L’annonce a fait beaucoup de bruit : Halle Bailey, actrice de 19 ans et chanteuse dans le groupe de R&B Chloe x Halle, a été choisie ce jeudi par les studios Disney pour incarner Ariel dans le remake en prises de vues réelles de La Petite Sirène. De nombreuses personnes ont accueilli la nouvelle avec joie, mais, bien sûr, la nouvelle a également suscité beaucoup de réactions mitigées, voire de colère.  Une twittos en particulier, qui tenait le compte @woo_ahhh a tenu à exprimer son mécontentement en se filmant jeter à la poubelle le DVD de « La petite sirène ».

« Nous, filles blanches, qui avons grandi avec La Petite Sirène, méritions une Ariel fidèle à sa couleur », a-t-elle écrit. « Disney, vous avez commis une grave erreur en engageant Halle Bailey. Cela va dans la poubelle. »

Le tweet a immédiatement récolté plus de 8 000 « j’aime » et généré près de 19 000 réponses. De nombreux twittos lui sont notamment tombés dessus, soulignant l’absurdité de son raisonnement avant que la plateforme Twitter elle-même n’intervienne. « Ah oui, parce que moi, une fille noire, je n’aurais pas pu grandir avec La Petite Sirène », a écrit une sista. Alors que certains twittos étaient occupés à comprendre la logique agressive de @woo_ahhh, d’autres ont souligné à quel point une conversation sur une représentation « exacte » de la sirène est stupide. « Elle est une sirène Becky », a écrit un twittos. « Elles n’existent pas vraiment, contrairement à ton racisme. »

En réponse à la vague de réactions suscitées par son tweet, @woo_ahhh s’est défendue dans plusieurs tweets. Après avoir partagé des captures d’écran de plusieurs messages directs à l’appui de sa déclaration, elle a tweeté à plusieurs reprises qu’elle n’était pas, comme sa réaction initiale l’impliquerait, raciste (ces tweets ont depuis disparu).

Elle s’est également plainte que Bailey – que, vous vous en souvenez, elle a appelée une « erreur » de Disney – l’ait bloquée sur Twitter à la suite de ses commentaires. “@Disney, j’ai grandi avec vous pendant si longtemps, et pour la future actrice d’Ariel dans VOTRE prochain film, La petite sirène, le fait de me bloquer est si juvénile et SI peu professionnel. Halle Bailey n’a aucune classe. Les mots me manquent. »

Depuis lors, ses tweets ont été supprimés et son compte suspendu.

Lire La Suite

A la Une

Copyright © 2021 WYAT par Afropolis. Tous droits réservés.